Quels sont les trois principes de base de la RSE ?

Pour rappel, la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) inclut l'engagement volontaire d'une société ou d'une organisation en faveur du développement durable. Ceci se réalise en intégrant les préoccupations sociales et environnementales dans les politiques de l'entreprise ainsi que dans ses activités commerciales et ses relations avec les parties prenantes. Alors, quels sont les trois piliers du jeu RSE ?

Mise en place d'une démarche RSE

Elle se caractérise par la transparence de l’information (reporting, bilan, rapport) et de la communication des actions RSE menées. Elle peut avoir lieu spécifiquement sur les réseaux sociaux, moyen efficace pour une entreprise ou une organisation d’échanger sur ses stratégies, pratiques, opérations et actions RSE ainsi que sur ses performances et la construction d'une bonne image de marque.

A lire en complément : À quoi sert un courtier dans le domaine énergétique ?

De plus, la RSE se distingue par la considération des parties prenantes et des acteurs dans la détermination de politiques responsables (clients, fournisseurs, salariés…).

En matière de RSE, la norme ISO 26 000 représente la norme de référence en France. Celle-ci fournit aux entreprises et organisations, au-delà de sa définition, un guide pour mettre en œuvre une gouvernance responsable. Ainsi, vous obtiendrez plus d’infos sur le livre blanc jeu RSE sur ce site web.

Cela peut vous intéresser : Pourquoi créer un blog d’entreprise ?

Trio de la RSE

Quant à la définition de la RSE, elle s’individualise par trois piliers. Ces derniers sont interconnectés, interdépendants et ne peuvent fonctionner les uns sans les autres et découlent directement des Objectifs de Développement Durable (ODD), qui fournissent un guide pour concourir à un avenir meilleur, plus beau et surtout plus durable :

Le pilier environnemental de la RSE comprend les questions liées à l’environnement et à l’impact des entreprises sur l’environnement. Les entreprises concernées et souhaitant réduire leur impact sur l'environnement peuvent agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, recycler, utiliser les énergies renouvelables et utiliser efficacement et durablement les ressources naturelles (pétrole, gaz, eau) ou nouer un partenariat avec le fournisseur ou le sous-traitant responsable.

Le pilier social de la RSE résulte sur le respect des droits de l'homme et la non-discrimination, mais cela va également au-delà du respect des mesures juridiques. Par conséquent, le pilier social de la RSE peut aussi inclure d’autres questions telles que l’égalité des chances, la diversité/inclusivité, l’hygiène, la santé et la sécurité au travail ou notamment la formation et l’éducation. La législation en France tend à développer de plus en plus de lois pour influencer le comportement des sociétés vers une gestion plus sociale.

Le pilier économique, une entreprise engagée dans la RSE représente une entreprise qui doit générer des revenus et être économiquement viable pour survivre. Cependant, une entreprise qui s’engage dans la RSE soutiendra l’économie locale en agissant tel un vrai acteur local ancré sur son territoire. Cet investissement dans leur région peut se réaliser en choisissant par exemple des fournisseurs locaux, voire en faisant preuve de transparence auprès des investisseurs, en mettant en œuvre une tarification équitable tout en assurant un certain niveau de qualité de service. 

Copyright 2023. Tous Droits Réservés